DÉMARCHE ARTISTIQUE

Mon travail positionne l'héritage du genre pictural de la Vanité dans les arts actuels afin de générer de nouvelles discussions critiques sur le sujet de la spiritualité, du matérialisme et du consumérisme. Une vanité est un un genre pictural qui discute la futilité des biens matériels, la vacuité des passions humaines et de l’inévitabilité de la mort.

La mort, la succession de la vie et la constante mutabilité de la matière sont des concepts essentiels que j'ai appris en observant le territoire dans lequel j'ai été élevé. La nature cyclique des saisons marquées dans le territoire québécois rappelle constamment que la mort est une force omnisciente qui donne un sens à l'existence. Les mutations de la nature en tant que symptômes de la mort et de la succession de la vie sont donc des sources d’inspiration importantes pour les diverses textures et formes incongrues incarnées dans ma pratique.

Mon travail transforme des éléments de la flore, de la faune et du corps humain en objets à base de pâte à modeler et d'argile rappelant des bijoux, de la porcelaine, des billes, de la taxidermie et autres objets de collection. Il cristallise de manière ludique l'univers qui entoure l'existence humaine en biens matériels. Ce processus aboutit à la production d’objets plastiques incongrus évoquant la forme organique et ses divers composants tels que la peau, la mue, les cheveux, les pores, les rides, les cicatrices, les maladies parasitaires, les champignons, les fluides, les organes vitaux et le système reproducteur. En passant par l’utilisation de la pâte à modeler, mon travail place sur un pied d’égalité le corps humain et l’objet d’art. Ainsi, tous deux se désacralisent et sont placés comme tout aussi futiles dans le continuum du temps.

Mes peintures fournissent un environnement contrôlé pour fixer et archiver l’état de choses mutables en images permanentes pouvant durer dans le temps. En tant qu'artiste visuel, mon rôle est de contempler le monde et d'archiver l'observable d'une manière qui semble pertinente pour répondre à notre réalité actuelle. Mon travail joue avec les codes de conception des objets de consommation et présente de nouvelles interprétations de ces objets sous une lumière révélant certaines de leurs qualités matérielles subversives. Les objets brillants, artificiels, plastiques et ressemblant à des jouets que je dépeins sont caractéristiques des nombreux objets de notre époque fabriqués en série, conçus pour séduire le regard humain aliéné. En somme, ma pratique artistique est un terrain de jeu pour critiquer le sens que nous avons donné à l'existence humaine et à l'expression artistique face à la mortalité, dans un système capitaliste intrinsèquement matérialiste. Tout en laissant de manière ludique un espace pour l’exploration visuelle, la narrativité et la création de logiques associatives, mon travail agit comme le miroir d’une société corrodée, non durable, très séduisante et axée sur le désir.  

ARTIST STATEMENT

The purpose of my work is to position the legacy of the pictorial genre of Vanitas within contemporary arts to generate new critical discussions on the subject of spirituality, materialism and consumerism. The term Vanitas designates a pictorial genre that discusses the futility of material goods, the emptiness of human passions and the inevitability of death

Death, life succession and the constant mutability of matter are essential concepts I have learned from observing the territory I was raised into. The cyclical nature of the marked seasons in the Quebecois landscape acts as a constant reminder that death is an omniscient force that gives meaning to existence. Mutations in nature as symptoms of life succession and death are thus important sources of inspiration for the various textures and incongruous forms embodied in my practice.

My work transforms elements of flora, fauna and of the human body into play-dough and clay based objects that are reminiscent of jewelry, porcelain, marbles, taxidermy and other collectible objects. It playfully crystallizes the universe that surrounds human existence into material possessions. This process results in the production of incongruous plastic looking objects evocative of the organic form and of its various components such as skin, moult, hair, pores, wrinkles, scars, parasitic diseases, fungi, fluids, vital organs and reproductive systems.

Through the use of modeling clay, my work places the human body and the art object on an equal footing. Thus, both the represented human body and art object become desacralized and are placed as equally futile in the continuum of time. My paintings provide a controlled environment to archive and fix the state of mutable things into permanent images that may last through time. My purpose as a visual artist is to look at the world and archive the observable in a way that seems pertinent to address our current reality. My work plays with the design codes of consumption objects and presents new interpretations of these objects under a light that reveals some of their subversive material qualities. The shiny, artificial, plastic and toy-like appearance of the objects I depict are characteristic of the many mass-produced objects of our time, created to seduce the alienated human gaze.

Ultimately, my artistic practice is a playground for criticizing the meaning we have given to human existence and artistic expression in the face of mortality, under an intrinsically materialist capitalist system. While playfully allowing space for visual exploration, narrativity and the creation of associative logics, my work acts as the mirror of a corroded, non-sustainable, highly seductive, desire-driven society.  

Copyright © All rights reserved.
Using Format